PostHeaderIcon Le groupe Joa lance un casino en ligne

Après avoir changé son visage commercial, l’ex groupe Moliflor – rébaptisé Joa(casinos), se prépare à lancer en France un casino en ligne. Initiative très courageuse, voire hardie, sur un marché encore fermé aux sites de jeux.

En effet, tous les grands casinotiers français sont sur le bloc de départ dans la course qui sera lancée le 1er janvier 2010. Le groupe de Lucien Barrière a choisi de faire les essais au Royaume-Uni, avec un site en 3D qui a tout pour remporter des succès. C’est la voie la plus sage, mais qui n’a pas convenu à Partouche. Impatients, les dirigeants du groupe n’ont plus attendu la date de l’ouverture officielle du marché et ont choisi le chemin sans détours. Le groupe offre d’orès et déjà des services de jeux aux internautes français. L’autre élément de la “trinité” – Tranchant – est toujours en attente.

Joa ne leur cède en rien. Les prévisions de la future législation française en domaine concernent les paris sportifs, les courses hippiques et le poker en ligne. Le sujet des casinos en ligne, avec toute la suite de jeux qu’on y trouve, reste flou… Mais cela n’a pas empêché Joa d’agir. Disponible pour le moment en mode démo (mode fun, avec de l’argent virtuel), Joa-online.com propose des parties de poker, mais également tous les autres jeux qu’on trouve dans un casino terrestre.

La course sur le marché en ligne est à peine au début et elle ne sera pas gagnée d’avance par un acteur ou autre. Le “lifting” subi par l’ex Moliflor, qui a avalé 2.5 millions d’euros, a été la première étape. Pour tenir tête à ses forts concurrents, Joa devra innover. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire